L'IDA–Association internationale de développement

LUTTE CONTRE

L'EXTRÊME PAUVRETÉ

et transforme la vie des populations des pays les plus pauvres au monde en leur fournissant des ressources financières essentielles.

$369
milliards

$369 MILLIARDS

Elle a investi 369 milliards de dollars dans 113 pays au cours des six dernières décennies.

Mais l'IDA, c'est beaucoup plus
que du financement

L'IDA contribue à transformer le monde en offrant des possibilités, des moyens de subsistance et de l'espoir.

IDÉES

L'IDA joue un rôle essentiel dans le paysage mondial du développement.

L’IDA est un partenaire qui permet aux pays de s’engager, de collaborer et de se préoccuper du développement dans le monde entier. L'IDA fonctionne selon un modèle piloté par les pays, dans lequel l'aide est adaptée pour chaque pays emprunteur à ses

  • besoins
  • résultats
  • plans de développement
  • et structurée pour aider les gouvernements à gérer durablement leurs finances

Par le biais de l'IDA, les pays donateurs amplifient l'impact de leurs ressources, connaissances et capacités en matière de développement en œuvrant de concert pour

  • investir dans les populations
  • surmonter les obstacles au développement
  • contribuer à la croissance des économies
  • les donateurs, le financement et l’allocation de ressources avec les priorités mondiales
  • le secteur public et privé
  • les partenaires de la société civile et les organisations multinationales avec les acteurs locaux du développement

Créer des opportunités pour les populations des pays les plus pauvres au monde

IDÉES

35 pays n'ont plus besoin de l'aide de l'IDA.
Nombre d'entre eux restent engagés en tant que donateurs et contribuent au financement de l'IDA.

55 pays contribuent à l'IDA contre 15 pays donateurs à l'origine en 1960.

  • Les anciens pays IDA

    Du fait de leur développement économique, ils n'ont plus besoin de l'aide de l'IDA et nombre d'entre eux contribuent au financement de l'IDA.

  • Pays emprunteurs

IDÉES

L'idée qui sous-tend l'IDA — mettre en commun et mobiliser des fonds pour atteindre un plus grand nombre de personnes et avoir un impact plus important sur le développement — était nouvelle lorsque l'IDA a été créée en 1960.

IDÉES

L'IDA s'adapte aux besoins mondiaux en constante évolution—en orientant les financements et en créant des solutions aux problèmes de développement les plus pressants du moment.

  • Du lancement d'un partenariat international pour lutter contre la cécité des rivières en Afrique il y a 40 ans et sauver des millions de personnes de cette maladie débilitante...
  • ...à la contribution au financement de la Révolution verte et à la fourniture d'une nourriture suffisante pour la population mondiale croissante...
  • ...à la mise à l'essai des moyens d'accélérer l'accès au financement pour aider les pays à répondre aux situations d’urgence et à atténuer l'impact des catastrophes.
  • …comme aider l'Afrique de l'Est à faire face à la famine, résultat d'une sécheresse en 2011, l'une des pires des 60 dernières années
  • …et aider Haïti et le Népal à la suite des tremblements de terre dévastateurs de 2010 et 2015
  • …et organiser une réponse mondiale et engager 1,17 milliard de dollars de l'IDA pour le relèvement après Ebola en Afrique en 2015

IDÉES

L'IDA continue d'innover
et d'aller encore plus loin

  • en nouant des partenariats avec la société civile, les organisations multilatérales, les acteurs humanitaires et autres
  • en mobilisant le secteur privé pour investir dans les environnements les plus difficiles.

ACTION

L'IDA dirige et organise des réunions sur les défis mondiaux—des questions qui nous touchent tous—changement climatique, genre, emploi, bonne gouvernance, conflits et fragilité

  • tout en centrant les interventions là où la pauvreté est concentrée
  • et en répondant aux besoins des pays les plus pauvres

Le monde est beaucoup plus prospère aujourd'hui mais les 2/3 de l'extrême pauvreté dans le monde - 500 millions de personnes - vivent dans les 75 pays les plus pauvres dans lesquels l'IDA intervient. Beaucoup sont en Afrique.

L'engagement de l'IDA envers les populations et les endroits qui en ont le plus besoin perdure.

ACTION

EXTRÊME PAUVRETÉ DANS LE MONDE

    Pourcentage de la population vivant dans l'extrême pauvreté

  • 18-99%

  • 9-18%

  • 3-9%

  • 0-3%

  • Non disponible

La pauvreté* est de plus en plus concentrée en Afrique subsaharienne, où l'IDA centre son action et mobilise des partenariats à travers la région pour obtenir des résultats.

L’IDA a engagé 45 milliards de dollars de ressources en Afrique subsaharienne, rien qu’au titre des exercices 19-21.

ACTION

L'IDA obtient des résultats, améliore l'efficacité de l'aide, travaille de manière transparente, est responsable et elle optimise les ressources...

…avec des coûts de fonctionnement faibles, des flux d'aide prévisibles et une taille de projet importante par rapport aux autres donateurs.

Avec IDA18, chaque dollar de contributions totales des donateurs se traduit par environ 3 dollars d'aide financière pour des projets de développement. L'IDA est l'un des moyens les plus rentables d'avoir un impact sur la vie des populations des pays les plus pauvres.

Développement du secteur privé

L'IDA amène les investissements du secteur privé à des endroits jugés risqués par les banques et les investisseurs et renforce les fondements des économies résilientes, en

  • favorisant les réformes du climat des affaires
  • mettant en place des systèmes financiers solides
  • élargissant l'accès au financement pour les pauvres

En tant que membre du Groupe de la Banque mondiale, l'IDA tire parti des atouts de la Société financière internationale (IFC) et de l'Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) pour stimuler le développement du secteur privé.

2,5 MILLIARDS

Le guichet conjoint du secteur privé IDA-IFC-MIGA utilise 2,5 milliards de dollars des ressources de l'IDA pour atténuer les risques et mobiliser des investissements privés dans les pays IDA les plus pauvres et les plus fragiles.

L'IDA met à présent
l'accent sur les domaines suivants :

EMPLOIS ET TRANSFORMATION ÉCONOMIQUE

600 millions de personnes

seront à la recherche d'un emploi au cours de la prochaine décennie - un énorme défi pour les pays pauvres. La création d'emplois productifs et intéressants pour cette main-d'œuvre en pleine croissance exige une transformation économique.

L’IDA aide les pays à
  • établir des liens avec les marchés au moyen d'une infrastructure et de chaînes de valeur solides
  • faciliter l'investissement privé afin d'améliorer l'environnement pour une croissance axée sur le secteur privé
  • renforcer les compétences des travailleurs et les capacités des entreprises

tout en appuyant des projets de « capital humain » pour permettre aux populations de bénéficier de l'éducation, de la santé et des compétences nécessaires pour saisir les possibilités économiques actuelles et futures.

GENRE

Aucun pays ne peut réaliser son potentiel

...ou relever les défis du XXIe siècle sans la participation pleine et égale des femmes et des hommes, des filles et des garçons, c'est pourquoi :

  • améliorer la santé et l'éducation des filles et des femmes,
  • aider les femmes à accéder aux actifs et à en devenir propriétaires,
  • permettre aux femmes de trouver des emplois de qualité et de créer des entreprises

sont au cœur de la priorité accordée par l'IDA à l'égalité des sexes.

GOUVERNANCE

Et quand les populations peuvent participer aux processus de prise de décision du gouvernement et savoir que leur voix est écoutée, la confiance des citoyens dans les institutions publiques augmente.

Si un pays manque d'institutions publiques compétentes, responsables et inclusives, à qui les citoyens peuvent-ils se fier pour obtenir des services ou faire respecter la primauté du droit pour tous, de manière équitable et transparente?

Les pays qui ont des institutions solides et efficaces prospèrent parce qu'ils créent un environnement qui

  • facilite la croissance du secteur privé
  • fournit des services précieux
  • gagne la confiance des citoyens.

C'est pourquoi l'IDA est déterminée à mettre en place une gouvernance capable, responsable et solidaire

  • par le renforcement des institutions
  • la mobilisation des ressources nécessaires à la prestation des services, en particulier aux pauvres
  • la promotion de la transparence et de la responsabilité.

FRAGILITÉ, CONFLITS ET DÉPLACEMENTS INVOLONTAIRES

La fragilité, les conflits et la violence constituent un défi crucial pour le développement

L'IDA met davantage l'accent sur les conflits et la fragilité pour aider à mettre en place les structures dont les populations ont besoin pour reprendre une vie pacifique et productive.
L'IDA est déterminée à fournir des ressources exceptionnelles et à renforcer la présence de ses services aux endroits en proie à la fragilité et aux conflits.

L'IDA est à la pointe de l'approche de la communauté du développement en matière de déplacements involontaires, de migrations et de réfugiés.
L'IDA met l'accent sur la prévention et la réaction précoce.
L'IDA est présente là où beaucoup ne le sont pas et reste engagée dans certains des environnements les plus difficiles, y compris en temps de conflit actif et pendant la transition...
…et la collaboration avec les partenaires de l'aide humanitaire, du développement, de la paix et de la sécurité est essentielle pour obtenir des résultats dans des environnements difficiles
  • comme la collaboration avec les Nations Unies et la Croix-Rouge pour la réponse de l'IDA à l'insécurité alimentaire en Somalie
  • ou en utilisant le Guichet de financement de ripostes aux crises de l'IDA pour s'associer à l'UNICEF et à l'OMS dans la lutte contre les épidémies de choléra au Yémen.

CHANGEMENT CLIMATIQUE

De nombreux pays IDA sont les plus exposés au changement climatique, et leurs populations les plus pauvres et les plus vulnérables sont confrontées à la plupart des risques les plus importants.

Les effets du changement climatique pourraient plonger 100 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté d'ici 2030.

L'IDA aide les pays à s'adapter aux changements climatiques et à en atténuer les effets en intégrant le climat dans les réformes des politiques et la planification du développement pour réduire leurs émissions de carbone et mieux résister aux répercussions du climat.

IMPACT—L’IDA OBTIENT DES RÉSULTATS

L'IDA a doublé son aide financière aux pays en situation de fragilité pour la porter à 14 milliards de dollars, y compris une allocation exceptionnelle de 400 millions de dollars au Yémen, ainsi que plus de 2 milliards de dollars de financement supplémentaire pour les réfugiés et leurs communautés d'accueil.

Mauritanie : Un projet de transfert monétaire au profit des femmes et des enfants a touché plus de 22 000 ménages grâce à des programmes sur la nutrition, l'hygiène et le développement de la petite enfance. D'ici 2020, il atteindra 100 000 ménages.

Afghanistan : Plus de 39 000 personnes ont bénéficié d'un projet visant à développer les compétences professionnelles et à augmenter les revenus des diplômés des écoles techniques et professionnelles de 2013 à 2018.

Les projets de l'IDA aident les gens à devenir climatiquement intelligents dans l'agriculture et l'utilisation des terres. Au Burundi, l'IDA aide les agriculteurs à protéger la couche arable, à retrouver la fertilité des sols et à commencer à produire tout au long de l'année des aliments riches en nutriments. Dans la région d'Oromia, en Éthiopie, l'IDA aide les femmes à devenir productrices de café tout en introduisant des pratiques intelligentes face au climat qui stimulent la productivité.

Cambodge : En tirant parti du guichet du secteur privé d'IDA18, l’IFC a contribué à l'émission d'une obligation en monnaie nationale pour financer les prêts aux PME rurales - en facilitant l’octroi de 60 % de plus de microcrédits - pour encourager la création du marché local des capitaux d'emprunt.

Bangladesh : Plus de 42 % des bénéficiaires d'un programme de moyens de subsistance en milieu rural entre 2015 et 2018 ont augmenté leurs revenus de 30 %, tandis que plus de 29 000 emplois ont été créés pour les jeunes après une formation professionnelle.

Tchad : l'IDA aide à fournir des services de santé, d'éducation et de protection sociale de base et à améliorer les moyens d'existence des réfugiés et des communautés d'accueil, qui devraient bénéficier à 1,1 million de personnes.

Honduras : Quelque 90 000 ménages ont été enregistrés dans le cadre d'un système fondé sur les parcelles et plus de 50 000 nouveaux titres fonciers ont été délivrés entre 2011 et 2017, dont 48 % à des ménages ayant une femme pour chef. L'amélioration du système d'enregistrement foncier a donné aux populations rurales et autochtones des droits juridiques plus importants, les protégeant contre la dépossession des terres et leur offrant une plus grande protection juridique

Moldova : Plus de 850 installations (404 écoles, 278 jardins d'enfants, 191 projets de gestion de l'eau) ont été modernisées entre 2000 et 2017, bénéficiant à 1,2 million de personnes, soit un tiers de la population.

IMPACT

L'IDA a engagé 75 milliards de dollars sur trois ans, de 2018 à 2020, pour accroître les investissements dans le développement.
Entre juillet 2017 et juin 2018, elle a obtenu les résultats suivants :

1,9 million d’agriculteurs

ont adopté des techniques agricoles améliorées

530 000 enseignants

ont été recrutés et/ou formés

8,5 millions de personnes

ont bénéficié de l’accès à de meilleures installations d’assainissement

18,1 millions d’enfants

ont été vaccinés

2,1 millions de personnes

couvertes par des programmes de sécurité sociale

9 millions de personnes

ont bénéficié d’interventions axées sur l’emploi

8,9 millions de personnes

bénéficiant de services d’électricité nouveaux ou améliorés

5,931 kilomètres

de routes construits

13,2 millions de personnes

ont bénéficié de l’accès à de meilleures sources d’eau

36,8 millions de personnes

ont reçu des services essentiels de santé, de nutrition et de population

6,24 milliards de dollars

d’investissements privés mobilisés par le Groupe de la Banque mondiale pour les pays IDA

CE QUI S’ANNONCE
POUR IDA19

CE QUI S’ANNONCE POUR IDA19

IDA19 : Croissance, populations, résilience

Alors même que l'IDA s'efforce d'avoir un impact aujourd'hui, elle réfléchit à la manière de poursuivre ce travail pour le prochain cycle de reconstitution des ressources de 2021-2023.

2019 est une année cruciale pour l'IDA, car l'ensemble des politiques d'IDA19 est en cours d'élaboration.

IDA19 : CROISSANCE, POPULATIONS, RÉSILIENCE

Il ne reste que 10 ans pour atteindre les Objectifs de développement durable. Il est nécessaire d'accélérer et d'approfondir les progrès, c'est pourquoi l'IDA continuera de mettre l'accent sur l'emploi et la transformation économique, la gouvernance et les institutions, l'égalité des sexes, les changements climatiques et la fragilité, les conflits et la violence
  • sans cesser de s'attaquer aux nouveaux défis, tels que la
    viabilité de la dette et la transparence
  • et d'examiner les possibilités offertes par
    l'économie numérique
  • et de continuer à investir dans le"capital humain" et le développement
    solidaire - parce que lorsque les populations sont en bonne santé, instruites et capables de participer malgré leur handicap, elles peuvent prospérer.

Ne cessons pas
d’œuvrer de concert

Ces défis mondiaux
exigent un élan mondial collectif.

Il est impossible de les relever :

  • sans les pays donateurs et emprunteurs de l’IDA
  • sans les partenariats avec les dirigeants nationaux et régionaux
  • sans œuvrer de concert

Soutenir l'IDA signifie investir dans l'économie mondiale et soutenir un monde meilleur pour les hommes, les femmes et les enfants où qu'ils se trouvent.

Lorsque nous travaillons ensemble, nous amplifions notre impact collectif pour créer un développement économique durable.

Une IDA forte et efficace

=

Un monde plus équitable et plus inclusif

Soutenir l'IDA signifie aider les pays à atteindre les
Objectifs de développement durable à l'horizon 2030.

#IDAWorks

MERCI